La Poésie anglaise contemporaine dans les collections du SCD de l’Université de Lille

La Bibliothèque Universitaire de Sciences Humaines de Lille comporte un fonds important d’ouvrages permettant de mieux appréhender la diversité de la poésie anglaise depuis les années 1950. Un premier recensement d’ouvrages de poésie et sur la poésie a été effectué par Françoise Tayara[1] dans le cadre du colloque consacré à Simon Armitage les 12 et 13 mars 2020[2]. Visant à donner une idée de la tradition poétique dans laquelle le Poet Laureate s’inscrivait, il a aussi montré la richesse en devenir constant de ce fonds.

Ce fonds est constitué d’anthologies qui ont fait date, comme l’anthologie bilingue de la poésie anglaise parue dans la collection Pléïade sous la direction de Paul Bensimon et al., ou encore des anthologies de poètes, comme celles de Philip Larkin ou plus récemment de Simon Armitage et Robert Crawford. De quoi se faire une idée de la grande tradition de la poésie anglaise et donner envie d’explorer plus avant le catalogue.   

Ainsi, certains poètes que l’on pourrait qualifier de canoniques, parce qu’ils ont travaillé des problématiques d’écriture à la fois atemporelles et ancrées dans leur époque, parce qu’ils ont reçu de nombreuses distinctions, ou encore parce qu’ils sont régulièrement mis au programme des concours ou de la licence, sont très présents dans les rayons. On pensera par exemple au poète Ted Hughes[3], dont la quasi totalité des oeuvres majeures a été acquise (recueils de poésie, poèmes choisis, recueils illustrés, recueils pour enfants, édition de l’oeuvre d’autres poètes, textes critiques…). Celui qui fut Poet Laureate fait aussi l’objet de nombreux ouvrages critiques parus jusque dans les années 2010, avec un focus sur les travaux portant non pas sur sa relation avec Sylvia Plath, mais sur la dimension écologique de son travail. Ce biais reflète les intérêts scientifiques de l’Université de Lille qui s’est donné comme grand thème de recherches la planète en mutation. Fun fact: la bibliothèque contient également deux recueils de ses poèmes traduits en français, ainsi qu’un choix de poèmes traduits en… norvégien!

A cet égard, on notera une attention particulière portée aux traductions en français de poèmes anglais. Au-delà de quelques anthologies, on trouvera aussi de nombreuses éditions bilingues ou recueils en français parmi lesquels figurent pêle mêle Kathleen Raine, David Gascoyne, Philip Larkin, Geoffrey Hill ou encore Tony Harrison.   

Un nombre conséquent d’ouvrages critiques accompagne ces sources primaires. On trouve ainsi dans le catalogue différentes versions des célèbres “Oxford Companions to…” et “Cambridge Companions to…” ou encore des “Cambridge Introduction to…”, mais aussi des ouvrages critiques qui remettent en question la vision d’une poésie anglaise qui serait une et unique, mainstream, soit pour mettre en avant une tradition plus expérimentale souvent occultée (on pensera à Complicities: British Poetry 1947-2007 de Robin Purves et Sam Ladkin), soit pour remettre en question cette opposition poésie mainstream / poésie expérimentale qui traverse la poésie (c’est ce que propose de faire Antony Rowland dans Metamodernism and Contemporary British Poetry paru en 2021).

Dans la mesure où les catalogues sont désormais reliés aux ressources électroniques souscrites par les bibliothèques universitaires, une vaste collection de poèmes parus dans des magazines et d’articles portant sur la poésie anglaise contemporaine est disponible à chaque recherche, sans avoir à passer par les différentes plateformes de recherches. Et c’est en surfant dans ce catalogue numérique qu’on peut prendre pleinement conscience de la richesse de la production poétique anglaise non seulement contemporaine, mais ultra-contemporaine.  En effet, la constitution de ce fonds accompagne un mouvement que l’on peut observer en librairie: la production poétique ultra-contemporaine est aujourd’hui moins confidentielle et s’adresse à un public plus jeune et moins élitiste, notamment grâce à l’émergence de nouvelles voix qui ont court-circuité les réseaux des maisons d’édition traditionnelles en prenant possession des nouveaux moyens de communication et d’expression que constituent les réseaux sociaux. La Bibliothèque Universitaire de Lille s’en fait largement l’écho, avec des ouvrages traduits de Kae Tempest, papesse du spoken word outre-Manche qui explose les codes génériques en proposant des textes qui oscillent entre dialogues théâtralisés, slams, lyrics et narration. Et puisque la poésie, plus que jamais, sort de la page pour se rendre sur scène et sur internet, la collection de CD audios et l’inclusion de liens vers les captations de la WebTv de Lille[3] devraient permettre de rendre compte de la présence physique des poètes anglais contemporains sur le site de l’université.

Claire HELIE

Maître de conférences en anglais (CLIL)
Responsable des lecteurs d’anglais site Pont-de-Bois, RI Arts, Enseignements des langues Arts
Univ. Lille, EA 4074 – CECILLE – Centre d’Études en Civilisations Langues et Lettres Etrangères, F-59000 Lille, France
Vice-Présidente du RADAC (radac.fr), Vice-Présidente de LOOP (https:loop.hypotheses.org/), Trésorière de la SAIT (http://sait-france.org/)

Twitter: @claire_helie


10 poètes britanniques  contemporains à (re)découvrir dans les collections de l’Université de Lille :

Simon ARMITAGE (1963-….)

The Motorway Service Station as a destination in its own right. Smith/Doorstop Books, 2011

https://lillocat.univ-lille.fr/permalink/33UDLILLE_INST/1h0ri3k/alma991007514357405601

Ciaran CARSON (1948-2019)

First Language. Loughcrew : Gallery Press, 1993

https://lillocat.univ-lille.fr/permalink/33UDLILLE_INST/1h0ri3k/alma991006467029705601

Robert CRAWFORD (1959-….)

Five Poems. Thame : Clutag Press, 2016

https://lillocat.univ-lille.fr/permalink/33UDLILLE_INST/1h0ri3k/alma991007220729705601

Carol Ann DUFFY (1955-….)

Rapture. London : Picador, 2005

https://lillocat.univ-lille.fr/permalink/33UDLILLE_INST/1h0ri3k/alma991001548709705601

Steve ELY (1965-….)

Englaland. Grewelthorpe : Smokestack Books, 2015

https://lillocat.univ-lille.fr/permalink/33UDLILLE_INST/1h0ri3k/alma991007663744705601

Geoffrey HILL (1932-2016)

Speech ! Speech ! London : Penguin, 2001

https://lillocat.univ-lille.fr/permalink/33UDLILLE_INST/1h0ri3k/alma991001434849705601

Glyn MAXWELL (1962-….)

The Boys at Twilight : poems, 1990-1995. Houghton Mifflin, 2000

https://lillocat.univ-lille.fr/permalink/33UDLILLE_INST/1h0ri3k/alma991007825458505601

Paul MULDOON (1951-….)

Lamentations. Oldcastle : The Gallery Press, 2017

https://lillocat.univ-lille.fr/permalink/33UDLILLE_INST/1h0ri3k/alma991003550399705601

Alice OSWALD (1966-….)

Nobody. J. Cape, 2019

https://lillocat.univ-lille.fr/permalink/33UDLILLE_INST/1h0ri3k/alma991007684459205601

Don PATERSON (1963-….)

Zonal. London : Faber & Faber, 2020

https://lillocat.univ-lille.fr/permalink/33UDLILLE_INST/1h0ri3k/alma991007709259405601


[1]Responsable des acquisitions en langues et littératures anglo-américaines au SCD de l’Université de Lille

[2]https://conferencearmitage.wixsite.com/france

[3] https://webtv.univ-lille.fr/video/9446/rencontre-avec-louis-paor , https://webtv.univ-lille.fr/video/3410/hommage-au-poete-wilfred-owen , https://webtv.univ-lille.fr/video/10839/lecture-de-steve-ely-poete-dans-le-cadre-du-colloque-8221simon-armitage-probation-officer-to-poet-laureate8221


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Geoffrey Haraux (14 février 2022). La Poésie anglaise contemporaine dans les collections du SCD de l’Université de Lille. Research in the making. Consulté le 24 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/to7y


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search